ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

350 entreprises couvertes – 83 € HT/mois/personne

La veille de l'HebdodesAG

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

ADP – 27 juillet 2020

Chute brutale de tous les indicateurs du Groupe suite à la crise sanitaire : chiffre d’affaires consolidé -46.5% vs S1 19. Peu de visibilité sur le futur. Incertitude sur les modalités et le calendrier de retour à la normale du trafic dans les différentes zones géographiques. Dette nette / EBITDA de l’ordre de 6x à 7x d’ici fin 2022. Dépréciation d’actifs pour 201 M€Pas de communication sur les points d’étape des indicateurs extra-financiers.

Date de publication :
27/07/2020
Modalités :

Communiqué de presse après bourse, slideshow, présentation par conf call, disponible également en différé

Indicateurs financiers :
  • Chiffre d’affaires consolidé : – 46,5 % à 1 168 M€, en lien avec la crise liée au Covid-19
  • EBITDA : 39 M€, en baisse de 725 millions d’euros (- 94,9 %), notamment suite à la forte baisse du chiffre d’affaires ainsi que la dépréciation de créances clients pour 63 millions d’euros, malgré le plan d’économie engagé dans l’ensemble du groupe (baisse de 385 M€ des charges courantes du groupe sur le 1er semestre 2020)
  • Résultat opérationnel courant : – 566 millions €, en baisse de 1 019 millions d’euros
  • Résultat Net Part du Groupe : – 543 millions d’euros, en baisse de 793 millions d’euros
  • Structure financière solide et liquidité renforcée.
Indicateurs extra financiers :

ADP confirme l’objectif de division par deux des émissions de l’aviation internationale en 2050 par rapport à 2005. mais ne communique pas sur les points d’étape

Activité commerciale :
  • Trafic du Groupe ADP : – 57,5 % (hors trafic d’Istanbul Atatürk et hors trafic des aéroports de GMR en 2019), à 48,2 millions de passagers
  • Trafic de Paris Aéroport (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) : – 62,2 % à 19,8 millions de passagers
  • Entre les 1er et 20 juillet 2020, la baisse estimée du trafic passagers et du nombre de mouvements avions sur les plates-formes parisiennes reste de – 79,0 % et de – 70,7 % par rapport à la période comprise entre les 1er et le 20 juillet 2019.
  • S’agissant des plates-formes à l’international du Groupe ADP, de nombreux aéroports ont été fermés au trafic passagers et de nombreux vols domestiques et/ou internationaux ont été suspendus entre mars et juin 2020.
Impact de la crise Covid :

Le contrat de régulation économique 2016-2020 pour les plateformes parisiennes a été résilié avec l’accord de l’Etat. Le processus d’élaboration d’un nouveau contrat de régulation a été suspendu.

Tests de dépréciation de valeur (Impairment tests) :

Dépréciations sur des actifs en France et à l’international pour un montant de 201 millions d’euros (en RNPG), dont 191 millions d’euros d’impact sur le résultat opérationnel courant (avant impôts)

Dividende :

L’Assemblée Générale a décidé de réduire le dividende au titre de 2019 à 0,70 euros au lieu de 3,70 euros, le montant de 0,70 euros correspondant à l’acompte déjà versé

Perspectives :

 

  • Hypothèse de baisse du trafic comprise entre – 55 % et – 65 % entre avril et décembre 2020, correspondant à une baisse d’environ de – 63 % sur l’année 2020. Retour au niveau du traffic de 2019 entre 2024 et 2027. Impact de cette baisse sur le Chiffre d’affaires consolidé : entre – 2 Mds € et – 2,5 Mds €
  • 3 ans (2021-2023) pour le retour à une croissance rentable et durable
  • important plan d’optimisation opérationnel et financier avec un objectif de réduction des charges courantes du groupe pour l’année 2020 d’environ 550 M€ au total. Impact de la fermeture des infrastructures parisiennes : économie de 200 M€.
  • ratio dette nette / EBITDA de l’ordre de 6x à 7x d’ici fin 202

 

 

Réactions des marchés :
Cours -0,09% à l’ouverture

Numéro en cours

Numéro précédents