ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

La veille de l'HebdodesAG

La seule veille qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous de 700 sociétés cotées en France et à l'étranger : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

L'invité(e) est :

Philippe Melin Directeur Kandinsky France

Directeur Kandinsky France

Vous êtes l’un des dirigeants de la société Kandinsky société actives en France et en Allemagne sur la communication par l’objet et vous êtes l’un des fournisseurs et de ces cadeaux aux actionnaires qui sont des incontournables des assemblées générales. Pourriez-vous nous expliquer que recouvre la notion de goodies ?

Vous avez parlé de communication par l’objet et les deux mots sont très importants. On parle effectivement d’objets médias c’est à dire que c’est un support de communication en tant qu’objet, en tant que cadeau qui a un capital sympathie très fort que les gens vous garder et également  de supports médias pour véhiculer des valeurs et  porter un message sur une occasions particulières

Les assemblées générales c’est une occasion très particulière. Une fois par an les entreprises rassemblent leurs actionnaires leur remette un cadeau. Est-ce que vous avez observé que vos clients vous commandent pour cette occasion des objets spécifiques ou est-ce que ce sont des objets médias qu’ils utilisent également pour d’autres occasions ?

Il y a les deux. D’un côté, on va avoir des objets de récurrent qui seront distribués tout au long de l’année lors des événements ou des conférences de presse, que l’on va  même stocker pour nos clients et puis pour cet événement particulier d’assemblée générale l’entreprise va souvent faire un cadeau aux actionnaires par rapport au lieu l’événement,  à un message particulier.

Qu’avez-vous avez observé comme cadeaux incontournable et que fournissez-vous le plus souvent comme cadeau plus spécifiques, comme idée qui sortent de l’ordinaire ?

Il y a un kit d’incontournables :  le stylo, le carnet bloc-note, le tout mis dans un sac c’est  kit de base à 5 euros par lequel on va commencer.

Par rapport aux tendances sur les cadeaux actuels on observe en général un regain de la RSE et cela se ressent évidemment sur les cadeaux. Je prends l’exemple d’une bouteille à infusion pour communiquer sur sur le bien-être au travail.

On va avoir également beaucoup ces dernières années de cadeaux orientés sécurité, le sujet de la sécurité des données est assez actuel  : par exemple des étuis qui protègent les cartes de crédit sans contact.

Dans une dimension plaisir on va avoir des cadeaux mobilité tout ce qui est lié aux smartphones notamment parce que des supports de téléphone ou bien des mini enceintes, les gens sont très friands de ce petit électronique.

 

 

Vous insistez sur le fait que ce sont des budgets qui restent accessibles. Ceci est important aussi pour les sociétés quand ils s’adressent à leurs actionnaires de ne pas afficher de trop grandes dépenses.

Tout à fait il y en a pour tous les budgets mais en dessous de 10 euros on arrive largement faire un cadeau qui respecte à la fois l’exigence de qualité,  surtout pour une assemblée générale, et en même temps une cohérence avec justement une RSE et avec des valeurs d’entreprise

Vous commencez déjà à être consultés pour les assemblées générales 2019,  quel est le brief que vous donnent vos clients pour 2019 ? Que commencez-vous à percevoir des cadeaux d’actionnaires de 2019  et quelle est la recommandation que vous donneriez pour travailler sur cette préparation ?

L’idée est de rester en cohérence par rapport aux valeurs de l’entreprise. Le bas de gamme le gadget est un temps révolu et on va le ressentir également dans le kit de cadeaux de base pour l’assemblée générale, même   dans des budgets très raisonnables. Par exemple, on peut remplacer le sac papier par sacs en coton. On en trouve aujourd’hui de très beaux en coton organique  1,5€

Concernant la dimension cadeau plaisir, on va s’appuyer sur le message que le client veut véhiculer.

Cela peut être de la mobilité ,  la sécurité ou la RSE. Ceci constitue le travail avec nos clients à long terme.  L’assemblée générale est sur un enjeu très particulier. On a la communication par l’objet habituelle mais en même temps on rassemble le top management , tous les actionnaires…  La personne qui travaille sur le projet n’a pas le droit à l’erreur, que ce soit en terme d’utilisation la charte graphique, mais aussi du  choix de l’objet en lui-même.  Il faut garder à l’esprit que cet objet va être conservé, qu’il  a un fort capital sympathie et que par conséquent chaque actionnaire va l’utiliser souvent, le garder chez lui se rappeler de ce moment là.

 

Après une formation en école de commerce, Philippe Melin a débuté sa carrière en marketing au sein de groupe Pernod Ricard pendant 6 ans en Allemagne.

Il a rejoint ensuite la direction de l’entreprise Kandinsky pour développer la création de produits et ouvrir d’autres marchés.

Basé à Düsseldorf, Paris, Hambourg et Hong Kong, Kandinsky est un acteur majeur du marché de la communication par l’objet.

A l’origine de l’invention des tours de cou personnalisés dans les années 2000, Kandinsky offre aujourd’hui un ensemble de solutions pour optimiser l’achat et la gestion des objets publicitaires dans les entreprises : conseil personnalisé, logistique complète, e-boutique sur-mesure. www.kandinsky.com

Propos recueillis par Bénédicte Hautefort,

Vidéo de l’interview disponible sur notre page Youtube:  https://youtu.be/shvJca3thts