ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

350 entreprises couvertes – 83 € HT/mois/personne

La veille de l'HebdodesAG

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

L'invité(e) est :

Evelyne Feldman

Psychologue, Administratrice indépendante chez Alten

La fidélisation des talents est un sujet de Conseil d’Administration

Vous représentez aujourd’hui une expertise de plus en plus demandée en Conseil : la gestion du capital humain, à travers votre activité de psychologue, et avant cela de conseil en recrutement. Qu’est-ce qui vous a conduite à accepter la responsabilité d’administratrice indépendante, et de présidente du Comité de Nominations et Rémunérations ?

Cette nouvelle responsabilité m’a été effectivement proposée par le PDG d’Alten. J’ai mis un certain temps à y réfléchir, parce que je n’y avais pas songé. J’ai accepté à cause de l’intérêt de cet engagement, l’ouverture sur une société très implantée qui était en train de s’implanter dans le monde entier. Et puis c’était aussi en tant que femme, avec la conviction que les femmes doivent occuper des responsabilités dans tous les pans de la vie active et doivent s’engager.

Votre quotidien d’administratrice a-t-il changé, depuis les premières réunions ?

Oui, j’ai observé beaucoup de changement, mais je l’attribue davantage au fait qu’Alten a intégré un second administrateur indépendant, qui se trouve être aussi une administratrice. Le fait d’être plusieurs permet de s’exprimer plus facilement. Lorsque je suis entrée au Conseil, j’étais à la fois la première femme et le premier administrateur indépendant : cela a été un double changement pour le Conseil, et c’est je pense plus structurant que le fait d’accueillir un profil plus expert que les autres sur le capital humain. Je note vraiment une énorme évolution sur la façon dont se déroule le conseil d’administration. Nous sommes aujourd’hui plus préparés, nous recevons les documents très en amont ce qui nous permet vraiment de les lire attentivement. Ils sont exhaustifs, avec des explications, des diagrammes, vraiment parlants.

Comment votre expertise est mobilisée, avez-vous le sentiment que le Conseil aborde des sujets qu’il n’abordait pas avant, faute de compétences réunies autour de la table ?

Nous abordons en Comité, puis en Conseil, le système de rémunération, de gratification du personnel, pas seulement des dirigeants, et le repérage des talents et leur fidélisation. On parle de tout l’éventail de moyens mis en place pour conserver les potentiels et attirer les talents, pas seulement de la rémunération. L’attraction et la fidélisation des talents sont des sujets de Conseil. Je ne suis pas certaine que ce système là a été abordé avant en séance. Ce n’est pas forcément abordé spontanément d’ailleurs, cela fait partie des questions que je pose à mon conseil.

Comment anticipez-vous l’avenir sur ces sujets ?

Je pense que la question du capital humain doit être abordée en Conseil, parce que c’est un actif stratégique. Les questions des actionnaires sur le capital humain vont se poursuivre, et faire évoluer encore les conseils d’administration. Ils veulent savoir la façon dont l’entreprise, d’une part soigne son attractivité pour le recrutement,  et d’autre part soigne la façon dont elle retient ce qu’on appelle les talents, comment elle forme ses équipes. Ce sont des indicateurs qui, maintenant, sont demandés par le milieu financier.

Evelyne Feldman a débuté sa carrière dans un cabinet de conseil en Ressources Humaines puis a évolué au sein de la Direction des Ressources Humaines d’une des principales enseignes françaises de grande distribution (15.000 salariés) où elle était en charge du recrutement, de la formation, de la mobilité interne ainsi que de la gestion de carrière pendant une dizaine d’années.

Elle a ensuite créé son cabinet de conseil en Ressources Humaines et développé une activité de conseil en recrutement et de formation pour des clients de secteurs d’activité diversifiés.Enfin en 2006, elle a rejoint pôle emploi où elle à occupé des fonctions de conseil et d’accompagnement auprès de sociétés de conseil et d’ingénierie dans le domaine scientifique. Madame Feldman a été un membre actif du Syntec Recrutement. Elle apporte à ALTEN, son expérience et expertise du domaine des Ressources Humaines

Numéro en cours

Numéro précédents