ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

La veille de l'HebdodesAG

La seule veille qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous de 700 sociétés cotées en France et à l'étranger : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

L'invité(e) est :

Stéphane Boujnah Directeur Général et Président du Directoire d’Euronext

Directeur Général et Président du Directoire d’Euronext

Comment voyez-vous 2019 pour les IPO à Paris, et pourquoi ?

L’année 2018 a été une année relativement stable pour les introductions en bourse, mais il a manqué l’arrivée d’entreprises de taille significative qui ont souvent reporté leurs opérations du fait des conditions de marché difficiles. Les investisseurs sont restés prudents notamment sur les valeurs moyennes. Enfin, l’environnement réglementaire, et notamment MIFIDII qui rend la recherche actions payante, a rendu plus difficile le travail des gérants qui analysent la performance des PME et ETI cotées. Ce contexte affecte l’ensemble des marchés d’IPO, en France comme sur la plupart des places internationales.

Pour 2019, nous sommes prudents sur les perspectives d’augmentation du nombre d’IPO bien que notre pipeline d’introductions en bourse contienne des dossiers de qualité. Nous avons d’ores et déjà accueilli plusieurs entreprises sur nos marchés : la semaine dernière, deux entreprises, la française Arcure et l’italienne EdiliziAcrobatica, ont rejoint Euronext Growth.

Comment voyez-vous évoluer le profil des sociétés candidates aux IPO à Paris – sociétés familiales en phase de succession, sorties de fonds private equity, spin-off de grands groupes ? françaises ou étrangères ?

En 10 ans, le secteur Tech est devenu le secteur le plus dynamique pour les introductions en bourse en Europe, représentant en moyenne 70% des nouvelles cotations. Une tendance qui s’est une nouvelle fois confirmée à Paris où en 2018, les entreprises innovantes ont représenté 80% des opérations et 98% des montants levés.

Mais nous avons la chance d’accueillir tous les ans de belles entreprises aux profils diversifiés. Qu’il s’agisse de Neoen, une cleantech qui a levé 700 millions d’euros pour une valorisation de 1,4 milliard, ou encore Roche Bobois, société familiale spécialiste de l’ameublement. Par ailleurs, notre ouverture sur l’Europe porte ses fruits, Euronext est devenue une place de choix pour les cotations en Europe.

Les opérations issues de pays étrangers sont passées de 20% en 2016 à 27% en 2018. Nous travaillons également de plus en plus étroitement avec les fonds d’investissement. Car, sur nos marchés, une opération sur deux est le fait d’une sortie de fonds.

 

Quels sont les atouts de Paris par rapport aux autres places ?

La Bourse de Paris a beaucoup d’atouts qui lui permettent d’être une place financière attractive. La France compte des entreprises internationales très puissantes. Les banques et sociétés d’assurances françaises sont parmi les plus solides d’Europe et permettent de drainer de l’épargne pour financer la dette et les fonds propres des entreprises. Les infrastructures de marché françaises sont performantes et permettent de connecter Paris avec le reste de la planète.

Dans le contexte du Brexit, Paris est l’une des alternatives pour tous les opérateurs qui quittent Londres pour poursuivre leurs activités dans l’Union européenne. Car beaucoup de choses ont changé depuis quelques années à Paris. Les différents acteurs de la place sont alignés sur des objectifs communs et la réglementation a évolué dans le bon sens qu’il s’agisse de la fiscalité ou du droit du travail. De nombreuses initiatives ont été prises, notamment par Paris Europlace, qui expriment l’ambition collective pour renforcer plus encore la position de Paris en tant que place financière mondiale de premier plan.

Stéphane Boujnah est Directeur général et Président du Directoire d’Euronext, le marché boursier pan-européen regroupant les marchés réglementés d’Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Londres, Paris et Dublin depuis mars 2018.

Avant de rejoindre Euronext, Stéphane Boujnah était Directeur général de Santander Global Banking and Markets pour l’Europe continentale. De 2005 à 2010, il était Managing Director à la Deutsche Bank en charge du développement des activités de banque d’investissement en France. Auparavant, il a fondé KM5 Capital, une société de conseil spécialisée dans la levée de fonds et les fusions et acquisitions pour des fonds de capital-risque et des entreprises de technologies innovantes. De 2000 à 2002, il était Directeur au sein de l’équipe fusions et acquisitions européennes de Credit Suisse First Boston Technology Group à Palo Alto puis à Londres. De 1997 à 1999, Stéphane Boujnah a été conseiller du ministre français de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, Dominique Strauss-Kahn. Il a commencé sa carrière en 1991 comme avocat d’affaires chez Freshfields à Paris et à Londres.

Il est diplômé de SciencePo Paris. Il est titulaire d’une maîtrise et d’un DEA en droit de la Sorbonne à Paris, d’un LLM de l’Université de Kent à Canterbury, et d’un MBA de l’Insead.

Euronext est la première bourse pan-européenne de la zone euro avec près de 1300 émetteurs, représentant une capitalisation boursière totale de près de 3400 milliards d’euros à fin décembre 2018, dont 24 grandes valeurs composant l’indice Morningstar® Eurozone 50 IndexSM. Euronext gère des marchés au comptant et dérivés réglementés et transparents et couvre une clientèle nationale et internationale solide et diversifiée. Le groupe représente le plus grand centre de cotation d’obligations et de fonds au monde. Son offre recouvre des produits variés tels que les actions, les ETF (Exchange Traded Funds), les warrants et certificats, les obligations, les dérivés sur actions, les dérivés sur matières premières et les indices. Euronext met également à profit son expertise en fournissant des solutions technologiques et des services administrés à des tiers. En complément de son principal marché réglementé, Euronext gère Euronext GrowthTM et Euronext AccessTM, qui facilitent et simplifient la cotation des petites et moyennes entreprises.

Suivez les dernières actualités d’Euronext sur Twitter (https://twitter.com/euronext

et https://twitter.com/euronext_fr ) and LinkedIn (https://www.linkedin.com/company/euronext ).