ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires
350 entreprises couvertes – 83 € HT/mois/personne

La veille de l'HebdodesAG

La seule qui repose sur la présence effective à toutes les assemblées générales

L'invité(e) est :

Cécile Aboulian

Responsable de l’analyse financière chez Euroland Coroporate

EuroNext Growth : des fondamentaux solides et des valorisations attractives

Comment analysez-vous la performance 2019 des valeurs cotées sur EuroNext Growth ?

L’indice Euronext Growth a affiché fin 2019 une sous-performance sur les marchés actions en 2019 (+3,5% vs +19,0% pour le CAC Mid & Small et +26,4% pour le CAC 40).

Avec une capitalisation boursière médiane de 22,5 M€, le compartiment a souffert de la désaffection des investisseurs pour les petites capitalisation boursières, par nature, non liquides. Une prime a été allouée à la liquidité et les fonds small caps ont continué de subir des mouvements de décollecte.

Quels ont été les événements marquants ?

L’année 2019 a été ponctuée par le feuilleton sino-américain et le Brexit. Après un mois de janvier particulièrement dynamique, Euronext Growth n’a plus surperformé le marché jusqu’en fin d’année 2019. L’indice ne s’est pas remis d’un mois de mai difficile pour les marchés en général (-6,0%) qui ont pâtit d’un manque de visibilité sur les accords commerciaux américains et de prises de bénéfices au vu de la performance de début d’année.

Après un été et un mois d’octobre particulièrement défavorables (-5,5%) et marqués par la poursuite du bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine, le maintien d’une politique de taux bas (3 baisses consécutive de la FED) a finalement soutenu l’envolée des cours en fin d’année.

 Lors des deux derniers mois de 2019, les marchés sont ressortis en forte hausse: +4,6% sur Euronext Growth, +4,7% sur le CAC Mid & Small et +4,3% sur le CAC 40.

Vous soulignez cependant que les publications des sociétés ont été positives sur l’année

En terme de performance opérationnelle, le consensus attend une stabilité des bpa sur chacun des marchés en 2019. A noter que les prévisions du consensus ont été revues à la baisse durant l’année 2019, assez classiquement, de 14% sur les small et mids et de 7% sur les larges.

 Les perspectives 2020 demeurent bien orientées avec une croissance des BPA attendue à +11% sur le CAC 40, +17% sur le CAC Mid & Small.

Pour 2020, vous considérez que les niveaux de valorisation sont attractifs

Les smalls affichent, malgré la récente hausse de fin 2019, des niveaux de valorisation qui restent très raisonnables par rapport à leur moyenne long terme. L’indice Euronext Growth ressort ainsi à 19,8x l’EBIT fwd 12m (vs 19,9x sur 10 ans) et le CAC Mid & Small ressort à 15,6x EBIT fwd 12 mois, avec une prime de 13% sur 10 ans (13,3x). A 13,7x son EBIT fwd 12 mois, le CAC 40 se paie, lui, avec une prime de 25% par rapport à sa moyenne sur 10 ans.

Enfin, vous soulignez que la volatilité est en baisse sur tous les indices

 L’année 2019 a été marquée par une baisse de la volatilité sur l’ensemble des marchés traduisant davantage le détournement des investisseurs et la baisse des volumes que leur confiance envers les marchés financiers. L’indice de volatilité pour Euronext Growth s’est élevé à 7,7 (vs 11,4 en 2018), 12,9 pour le CAC Mid & Small (vs 14,0) et 13,0 pour le CAC 40 (vs 14,1 en 2017).

Après une année 2018 marquée par la déconfiture des smalls, l’année 2019 a été celle de la sous-performance des valeurs les moins liquides. Néanmoins, elle s’est terminée sur une très bonne dynamique et 2020 pourrait voir le regain d’intérêt des investisseurs se consolider compte tenu du niveau de valorisation affiché par certaines sociétés et des fondamentaux qui restent solides.

L’intégralité de l’étude Euroland est disponible ici :

https://www.elcorp.com/documents/22/2020-01-14_10_00_02.Note_EG_2020.pdf

EuroLand Corporate

EuroLand Corporate accompagne depuis plus de 20 ans les entreprises de croissance et leurs actionnaires financiers lors d’opérations financières telles que : levée de fonds (capital et dette), introduction en bourse, acquisition ou cession, recomposition de capital (OBO, LBO…).

Cécile Aboulian

Cécile est Responsable de l’analyse financière chez Euroland Corporate. Auparavant, elle a travaillé à la Société Générale et chez Alpha Value en tant qu’analyste financier.

Fermer le menu