ordres du jour, comptes rendus, questions d’actionnaires

La seule qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous des sociétés cotées : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

La veille de l'HebdodesAG

La seule veille qui repose sur la présence effective à TOUS les rendez-vous de 700 sociétés cotées en France et à l'étranger : assemblées générales annuelles et extraordinaires, présentations de résultats semestriels et annuels, investor days

L'invité(e) est :

Alexandre Ricard PDG de Pernod RIcard

PDG de Pernod RIcard

Lors de votre assemblée générale, le 21 novembre, vous avez exposé les 5 défis majeurs de votre transformation, visant à pérenniser les succès actuels du Groupe. Votre premier défi est de séduire ce consommateur beaucoup plus exigeant. Vous répondez par l’innovation, et l’engagement sociétal
Le consommateur est à la fois plus exigeant, plus versatile, plus responsable, et bien sûr plus connecté. Il y a un désir de plus d’authenticité, de naturel. On voit aussi vraiment progresser l’identité féminine. Il y a évidemment les expériences : les consommateurs mettent de plus en plus de valeur non seulement dans le produit mais surtout dans toute l’expérience autour de nos marques.

Notre réponse à ce premier défi est tout simplement notre portefeuille. Nous avons un portefeuille unique de marques dont la cohérence et la profondeur permettent d’adresser chaque moment de consommation, ce qui fait de ce portefeuille un atout formidable face à nos clients.
Notre réponse, c’est aussi saisir toutes les tendances, les anticiper et voire même les créer en optimisant notre stratégie d’innovation, que ce soit au niveau de l’authenticité (portefeuilles de marques niches et de marques centenaires), du naturel (lancement très récent au Royaume-Uni de Absolut Juice à la fraise et à la pomme, entièrement naturel). Il y a des marques comme Lillet ou le Petit Rosé pour l’identité féminine. Notre plateforme Drinks and Co répond à l’émergence du hometainment, le fait de préférer faire des soirées chez soi, entre amis.

Notre réponse est enfin de faire de notre responsabilité sociétale un pilier de notre développement. C’est une exigence extrêmement forte de nos consommateurs que je partage pleinement.

Votre deuxième défi est de poursuivre votre croissance dans un contexte géopolitique et monétaire incertain ; vous y répondez par la « premiumisation »
On ne peut pas nier la montée du protectionnisme, la volatilité des devises et une incertitude sur la croissance mondiale.

Notre réponse à ce deuxième défi, c’est la « prémiumisation » et la valorisation de nos terroirs. Ce sont là nos meilleurs atouts contre le protectionnisme.
Il s’agit d’optimiser nos prix, de poursuivre notre stratégie d’efficacité opérationnelle et, bien sûr, de poursuivre notre stratégie d’allocation de ressources derrière nos marques et marchés clés.

Enfin, plus notre croissance est diversifiée, moins elle est tributaire.

Votre troisième défi est la montée en puissance des classes moyennes ; vous répondez en capitalisant sur vos fortes positions en Chine et en Inde

C’est un défi, et une vraie opportunité. Pour la première fois dans l’histoire du monde, plus de la moitié de la population mondiale appartient désormais à la classe moyenne ou aisée. Il y a dans le monde aujourd’hui, en 2018, 200 millions d’individus qui sont aisés et 3,6 milliards qui font partie des classes moyennes. Ils seront 2 milliards supplémentaires d’ici 2030.

Nous avons une position absolument unique. Nous sommes les seuls à être à la fois numéro 1 en Chine et en Inde. Ce sont les deux marchés aux profils de croissance les plus prometteurs du secteur. Sur les trois prochaines années en Chine, les classes moyennes et aisées vont progresser de 100 millions de personnes. En Inde, chaque année, la population en âge de boire progresse de 20 millions de personnes. La Chine, l’Inde et l’Europe de l’Est sont nos moteurs de croissance à court, moyen et long termes. L’Amérique latine et l’Asie du Sud-Est sont nos relais de croissance à moyen terme. Nous investissons d’ores et déjà sur les très longs termes en Afrique.

Votre quatrième défi, c’est transformer la révolution technologique en opportunité de croissance. Vous répondez en accroissant l’engagement digital de vos consommateurs

Le e-commerce est en pleine explosion. Il y a aussi le big data, l’Internet des objets (objets connectés). La technologie a radicalement bouleversé — et c’est loin d’être terminé — notre relation à nos consommateurs. Elle bouleverse radicalement aussi nos façons de travailler en interne.

Notre réponse consiste à accroître l’engagement digital de nos consommateurs. Par exemple, il y a le social listening (l’écoute des réseaux sociaux). Depuis quelques années maintenant, nous avons développé un outil qui fonctionne, Prime. Il s’agit d’écouter et d’apprécier tout ce qui se dit en temps réel sur tous les réseaux sociaux sur nos marques et même sur les marques concurrentes. Nous sommes capables de segmenter un bar à l’autre bout du monde sans y aller et de savoir de quel type de bar il s’agit rien qu’en analysant ce que disent les gens quand ils sont dans ce bar et les photographies qu’ils diffusent sur Instagram.
Autre exemple. Dans le e-commerce, nous avons développé notre propre plateforme de e-commerce, Drinks and Co. Nous avons récemment fait l’acquisition d’une plateforme de e-commerce, Uvinum, afin d’accélérer ce développement.
Il y a aussi les objets connectés. Nous avons été les premiers à lancer la bouteille de champagne connectée. Cet été, nous avons mené une grande opération sur les verres connectés de Havana Club.

Il y a également la production et la diffusion de contenus dans nos façons d’engager nos consommateurs. En moyenne, chaque semaine, plus de 100 millions de nos consommateurs reçoivent un demi-milliard de messages de nos marques. Cela aurait été inimaginable il y a quatre ou cinq ans. Et nous innovons, là aussi – par exemple en créant le premier Bar WhatsAp du monde !

Alexandre Ricard est diplômé de l’ESCP, de la Wharton Bu-iness School et de l’Université de Pennsylvanie (MA en Inter-national Studies).

Il rejoint le groupe Pernod Ri-card en 2003 au sein du dé-partement Audit et Développement du Siège. Fin 2004, il est nommé Directeur Administratif et Financier d’Irish Distillers Group, puis, en septembre 2006, Directeur Général de Pernod Ricard Asia Duty Free. En juillet 2008, il est nommé Président-Directeur Général d’Irish Distillers Group et membre du Comité Exécutif de Pernod Ricard.

En septembre 2011, il rejoint l’équipe de la Direction Générale du Groupe en tant que Directeur Général Adjoint en charge du Réseau de Dis-tribution et devient membre du Bureau Exécutif. Il a été re-présentant permanent de la Société Paul Ricard, Administrateur de Pernod Ricard, du 2 novembre 2009 au 29 août 2012, date à laquelle il a été coopté en qualité d’Administateur de Pernod Ricard et nommé Directeur Général Dé-légué.

Alexandre Ricard a été nom-mé Président-Directeur Général du Groupe par le Conseil d’Administration du 11 février 2015.